La Céramique contemporaine : une nouvelle stratégie d’investissement ?

1201

Exposition Un architecte dans l’atelier, Ettore Sottsass, Sèvres-Cité de la Céramique.

Par Sophie de Veyrac, Fin’Art Consulting.

La céramique, considérée comme « le tout premier art du feu » [i], connait un véritable engouement depuis quelques années. Récemment remise au goût du jour, cette dernière est utilisée, détournée, transcendée – sans jamais être dénaturée – par de plus en plus d’artistes contemporains [ii], céramistes de formation ou non. Comme n’importe quelle nouvelle vague d’enthousiasme sur le marché de l’art, les prix s’en ressentent et les nombreux records ne tardent pas à faire parler d’eux [iii].

La céramique, l’un des matériaux les plus universels (utilisée depuis des millénaires, en Asie, en Amérique, au Proche Orient et bien sûr en Europe) aura marquée à sa manière l’histoire des civilisations. Peu à peu débarrassée de ces siècles d’histoire qui collaient à son image – aussi coriaces que l’émail sur sa porcelaine – c’est un véritable renouveau que cette dernière connaît grâce à une demande en hausse et à la synergie entre artisans détenteurs d’un savoir faire traditionnel et génie créateur d’artistes en quête de nouveaux moyens d’expression.

Design Miami : la céramique à l’épreuve de la scène internationale

La Foire Design Miami[iv], qui s’est déroulée en décembre dernier, symbolise parfaitement ce nouvel engouement sur le marché de l’art international. « Beaucoup de collectionneurs se rendent compte que c’est là où il y a des choses intéressantes à des prix attractifs », confiait Pierre-Marie Giraud, marchand spécialisé en céramiques contemporaines à Bruxelles[v]. « Les céramiques sont « hot », peut-être parce qu’une pièce d’Axel Salto a fait 500 000 dollars aux enchères récemment » renchérit Jason Jacques, galeriste américain[vi]. Les nombreuses œuvres en céramique aussi bien contemporaines qu’anciennes présentées lors de la foire ne sont ainsi pas passées inaperçues aux yeux des collectionneurs et dénicheurs de tendances, symbolisant un avenir prolifique pour cette technique de création qui trouve un réel regain d’intérêt aux yeux du public.

Le marché de la céramique moderne & contemporaine : l’exemple de Pablo Picasso

Picasso est l’un des artistes phares du marché de la céramique, l’engouement pour ses  créations est immense. Le marché de l’artiste, surtout soutenu par un public de passionnés d’arts décoratifs du XXème siècle voit peu à peu son taux d’invendus diminuer tandis que ses prix gonflent, face à une demande exponentielle. Même ses pièces de moindre qualité se vendent convenablement, ce qui n’était pas le cas il y a encore quelques années.

Alors que les prix de ses peintures ont connu quelques fluctuations, ceux de ses céramiques ne cessent d’augmenter depuis une dizaine d’année. La céramique serait même, d’après Artprice, la discipline la plus rentable de l’artiste. Son taux de céramiques invendues a baissé de 14% en 2012 par rapport à l’année 2011, tandis que son chiffre d’affaires[vii] a augmenté de 39%. L’indice des prix des céramiques de l’artiste augmente ainsi d’années en années : 100 euros investis en 1999 dans une céramique de Pablo Picasso valaient en moyenne 201 euros au 1er mars 2013.[viii]

Pierre Soulages à Sèvres : du savoir-faire ancestral au génie contemporain

C’est bien souvent le mélange du savoir-faire ancestral de grandes institutions et les sensibilités tout à fait contemporaines des artistes qui font la valeur des céramiques. En témoigne le vase créé en 2000 par Pierre Soulages à la Manufacture de Sèvres, à la demande de la présidence de la République[ix]. Ce vase, caractéristique de la démarche de l’artiste par son travail du noir mêlé à la matière, rappel l’œuvre peinte de l’artiste. Fait d’entailles et de sillons, des jeux d’ombres et de lumière se forment de manière aléatoire dans la matière. Un halo d’or pur (24 carats, 400/500 grammes) éclaire l’ensemble de la création symbolisant l’aboutissement de cette incessante réflexion sur la présence de lumière dans le noir. (Visuel 1)

Ce vase a été créé en 10 exemplaires, signés et numérotés. Tous ont rejoint les plus belles collections françaises et internationales, sauf un. Le dixième et dernier exemplaire dont la sortie des ateliers est prévue pour fin 2013[x] n’a pas encore trouvé acquéreur. La valeur de ce dernier est estimée à 230 000 € : un exemple d’investissement qui risquerait bien d’entrer dans l’histoire…

Nos conseils pour investir sereinement 

Quelques critères qui déterminent la valeur d’une céramique moderne ou contemporaine :

– La notoriété de l’artiste

– Le prestige de l’atelier de fabrication

– La marque de l’atelier de fabrication : l’objet doit comporter cette marque qui indique les dates de fabrication et de décoration, la pâte utilisée et les céramistes qui ont participé à la réalisation de la pièce. La signature des créateurs contemporains doit également figurer dessus. Les marques de fabrication sont  généralement sous l’émail tandis que les marques de décoration sont au dessus (pour la Manufacture de Sèvres notamment).

Comme pour d’autres supports, il est important de faire le distinguo entre les céramiques originales et les éditions : certains artistes – comme Picasso à l’époque, où des artistes résidents à Sèvres – réalisent des pièces en éditions très limités dont le nombre est contrôlé. Certains originaux peuvent atteindre le prix de véritables œuvres d’art[xi], plus le nombre d’édition est limité plus la valeur des pièces sera élevée.

– Plusieurs critères communs à d’autres supports, sont également à prendre en compte comme bien évidemment la provenance, la qualité du matériau, la beauté de la réalisation, la rareté du modèle, etc.

Historiquement considérée comme le « bronze du pauvre », la Céramique a bel et bien enfin acquis ses lettres de noblesses…

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Et pour les aficionados …

Ce week-end se déroule la Vingt-deuxième édition du Marché européen de céramique contemporaine (Giroussens). Créé en 1990, ce marché en plein air rassemble en moyenne plus de 25 000 visiteurs par an et 70 artistes céramistes exposants. (Giroussens, Tarn, les 27 et 28 avril 2013). Pour en savoir plus, cliquez-ici.

Découvrez aussi en ce moment à Sèvres-Cité de la Céramique les créations pleines d’humour et de sensualité de l’architecte et designer italien Ettore Sottsass (Un architecte dans l’atelier, Ettore Sottsass, jusqu’au 22 juillet 2013, Sèvres-Cité de la Céramique). Pour en savoir plus, cliquez-ici.

.…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

pierre-soulages-sevres

1. Pierre Soulages, Vase en céramique, 2000

Edition limitée à 10 exemplaires numérotés, signés. Décor noir de petit feu et or. Pâte nouvelle (PN) mise au point à la Manufacture en 1882. Cuisson à 1 280° C. Hauteur : 66 cm ; diamètre : 34,5 cm. Crédit photo : Sèvres – Cité de la Céramique

964b79c6-0982-11e2-83e3-6bc58418ec3d-200x250

2. Axel Salto, Important and unique vase in the ‘budding’style, 1944

Grès, signé et daté « Salto Dec 1944 », pièce unique. Crédit photo : Byron Slater

pablo_picasso_grand_vase_aux_femmes_voilees_d5579225h

3. Pablo Picasso, Grand vase aux femmes voilées, 1950

Terre cuite, 68 cm, Ed.25 Cachet Madoura Plein Feu Empreinte originale  Picasso. Crédit photo : Christie’s

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

[i] Bien avant la métallurgie, l’émaillage ou le travail du verre, les premiers indices d’utilisation de la céramique remontent au Paléolithique (c. 29000 av. J.-C.)

[ii] Des artistes comme Pierre Alechinsky, Alexandre Calder, Serge Poliakoff, François-Xavier Lalanne, Louise Bourgeois ou encore Fabrice Hyber se sont essayés à cette nouvelle forme d’expression.

[iii] Vase de l’artiste Axel Salto vendu 389 484 € (quatre fois son estimation basse) par la maison Phillip’s de Pury à Londres le 27/09/2012. (Visuel 2)

[iv] Foire Internationale de Design qui s’est tenue à Miami du 05.12.12 au 09.12.12

[v] Roxana Azimi, Céramiques et bijoux arrivent en force sur Design Miami, Le Quotidien de l’Art, 06/12/2012, page 5

[vi] Op. cit. Roxana Azimi

[vii]  Chiffre d’affaires pour les ventes des céramiques de P. Picasso en 2012 : 13 074 800 €

[viii] Source : Arprice 2013

[ix] Prix de l’objet au Pavillon des Arts et du Design en 2009

[x] La création d’un tel objet d’art à la Manufacture de Sèvres nécessite en effet environ une année de travail : de la création au moulage, à l’émaillage en passant par les cuissons répétitives, jusqu’à la pose de l’or et du décor…

[xi] Lors de la vente de la Collection Madoura (atelier ou Picasso réalisa une importante production de céramique dans les années 1950) chez Christie’s le 25 juin 2012, Le grand vase aux femmes voilées par Pablo Picasso a par exemple été adjugé 869 768 €, prix record pour une céramique d’artiste. (Visuel 3)

Comments
One Response to “La Céramique contemporaine : une nouvelle stratégie d’investissement ?”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] Sèvres – Citée de la Céramique a fait une entrée très remarquée pour sa première année à la BRAFA. Les pièces de Johan Creten, Kristin McKirdy, du designer Ettore Sottsass ou encore d’Aldo Bakker on séduit collectionneurs et amateurs tant par la beauté et la précision du matériau utilisé que par leur originalité. Un bon moyen d’acquérir des pièces de qualité d’artistes reconnus, à moindre coût. A l’image du vase noir et or de Pierre Soulages édité en seulement 10 exemplaires par la Citée de la Céramique, et dont nous vous parlions déjà ici. […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :