Un nouvel acteur dans un marché en mutation : le projet R4

Le récent rapport Art Price de 2013 l’atteste, le marché de l’art est en pleine forme. Christie’s et Sotheby’s battent régulièrement des records, les collectionneurs sont toujours plus nombreux, les fonds d’investissement et les ports francs se développent, les foires se multiplient.

La bonne santé du marché de s’accompagne aussi de certains changements qui ont eu lieu ces dernières années. Depuis 2001, les maisons de ventes françaises ont fait face à l’arrivée de Christie’s et Sotheby’s dans l’hexagone et à leur féroce appétit. La montée en flèche des ventes sur internet a également bousculé le milieu. À l’échelle parisienne, on observe aussi quelques mutations. Le marché était auparavant centré autour de l’hôtel Drouot qui régnait en maître, et de galeries localisées principalement avenue Matignon et à Saint-Germain-des-Prés. Aujourd’hui, Drouot est en perte de vitesse avec 13,8% de baisse de bilan en deux ans alors que Christie’s et Sotheby’s dominent pour le haut de gamme. Certaines maisons de vente, parfois des piliers de Drouot, ont quitté le navire depuis le début des années 2000 comme Tajan ou Piasa, ou se sont associées pour créer une structure plus importante comme Artcurial. Récemment, la création de la maison FauveParis dans le XIe arrondissement, un quartier assez inattendu pour une salle des ventes, a fait grand bruit.

Un projet actuellement en cours devrait participer à ce climat effervescent et à cette redéfinition de la géographie parisienne du marché de l’art : le R4.

Il est emmené par Yves Bouvier, PDG de la société Natural Le Coultre spécialisé dans le transport et le stockage d’oeuvres d’art, qui loue et possède plusieurs ports francs dans le monde. S’étalant sur l’île Seguin laissée en friche depuis 2004, ce centre se veut une « micro-ville artistique » qui regroupe ateliers d’artistes, salles de vente aux enchères, galeries d’art, réserves d’art et espaces de conférence.

IMAGE Maquette du R4, décembre 2013, © Daniel Runacher

Le projet se veut une réponse à la pluralité des besoins du marché de l’art : espace, interactions, flexibilité, et ouverture au public. En faisant ce pari d’un même lieu où coexisteraient tous les acteurs du monde de l’art, Yves Bouvier espère ainsi créer une saine émulation, une « synergie emblématique de l’art du XXIe et de ses pratiques ouvertes, cosmopolites et hybrides » pour favoriser l’émergence de nouvelles pratiques.

Innovant par cette accumulation de services proposés au sein d’un même lieu, tout en en étant ouvert au public, le R4 est également précurseur par sa localisation, en dehors du cœur parisien. Le choix de l’implantation s’est fait en partie en raison de l’espace disponible (un terrain de 8000m2 qui permettra d’accueillir 30 000m2 de surface de plancher, sur 5 niveaux), mais aussi pour cet emplacement atypique, avec la Seine qui permettra la circulation des œuvres monumentales d’art contemporain par voie fluviale.

Les plus sceptiques voient dans cette localisation hors-Paris un frein, mais l’accès se fait facilement par le métro, et l’intégration prochaine du quartier au sein du Grand Paris rapprochera l’île Seguin de La Défense et des grands aéroports parisiens, facilitant ainsi l’accès à une clientèle internationale.

Les travaux commencent cette année et le centre devrait ouvrir en 2017. Les acteurs du marché et le public seront-ils au rendez-vous ? C’est à espérer pour Yves Bouvier, qui a investit près de 150 millions dans le projet via sa société, et qui devra louer ses espaces pour rentabiliser cette nouvelle plateforme dynamique du monde de l’art.

——-

Sources

http://www.r4-ileseguin.com

Visuels

Esquisse d’une perspective de la grande halle d’exposition du R4, juillet 2012, © Ateliers Jean Nouvel

Maquette du R4, décembre 2013, © Daniel Runacher

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :