After sale : optimiser la conservation de ses oeuvres d’art

Vous avez acquis un œuvre d’art aux enchères, en galerie, ou auprès d’un collectionneur. Le marteau est tombé, la transaction réglée, vous repartez avec votre bien. Félicitations. Et maintenant ? Une fois passée la montée d’adrénaline de l’achat, comment profiter au mieux de l’objet, comment optimiser sa mise en valeur et ne pas laisser le temps l’altérer ? Voici quelques conseils de bases.  

D’une manière générale, il est important, en amont de l’acquisition, de recueillir le plus d’informations possibles sur l’œuvre : matériaux, restaurations passées, etc. L’objectif est ainsi de connaître le mieux possible l’historique de votre objet pour anticiper les fragilités éventuelles et pouvoir le conserver de façon optimale.

Pour tout type d’œuvre, quelques conseils généraux sont valables :

  • Ne pas placer l’objet derrière des portes, ou dans des couloirs étroits et passants pour éviter les chocs et les vibrations importantes.
  • Le tenir à distance de sources de chaleur (radiateur, cheminée, bougie, etc.) ou d’humidité, car toutes les œuvres d’art sont sensibles aux variations de température et d’humidité. Maintenir la stabilité de ces deux paramètres est donc la première chose importante pour la bonne conservation d’une œuvre. Les valeurs diffèrent selon le médium (voir ci-après).
  • Excepté pour les métaux pour lesquels cela n’a pas d’incidence, ne pas exposer directement les œuvres au soleil, face à une fenêtre par exemple, afin d’éviter toute décoloration ou jaunissement des couleurs, mais privilégier d’avantage les éclairages indirects.
  • Si vous devez manipuler des œuvres, utilisez des gants en coton blanc non pelucheux pour éviter que la peau ne laisse des traces de gras ou n’attaque la matière dans le cas des œuvres les plus fragiles, comme les supports papier.

 

 Conseils de pour optimiser la conservation :

D’une huile sur toile

Humidité relative  50 à 60 %
Température idéale  20°C
Eclairage  200 lux maximum (500 lux possible de temporairement)

Le maintien de la stabilité de ces paramètres est particulièrement important dans le cas d’une œuvre picturale, constituée de couches de peinture qui pourraient réagir aux variations et entrainer des dommages importants (voir plus loin « Les altérations les plus fréquentes et les solutions »).

Ne nettoyez pas vous même un tableau, vous risqueriez de l’endommager. Faites appel à un restaurateur ou à un professionnel de la conservation préventive.

 

D’une œuvre sur papier (écrit, dessin, etc.)

Humidité relative  45 à 55 %
Température idéale  20°C
Eclairage  100 lux maximum

Il est recommandé de présenter les œuvres sous des vitres anti-UV pour les protéger des altérations causées par la lumière. Pour nettoyer ce verre, utiliser un chiffon doux mais ne vaporisez jamais directement un produit nettoyant qui pourrait s’infiltrer sous le cadre et détériorer l’œuvre. Le passe-partout doit être de qualité, c’est-à-dire sans acide et au pH neutre, pour ne pas qu’il risque d’attaquer l’œuvre avec le temps.

 

D’ une photographie

Humidité relative  35 à 45 %
Température idéale  20°C
Eclairage  250 lux maximum

Tout comme pour les dessins, il est judicieux de protéger les photographies derrière un verre à filtre UV et sur un passe-partout sans acide et à pH neutre. Si vous ne souhaitez pas exposer votre photographie mais la stocker uniquement, utilisez des enveloppes spéciales, en papier ou en plastique.

 

 

D’ une sculpture en bronze

Humidité relative  20 à 45 %
Température idéale  20°C

Au quotidien, le bronze ne nécessite pas d’entretien particulier, seulement l’utilisation d’un chiffon doux pour ôter toutes traces grasses ou poussières. Si besoin, un nettoyage au savon neutre et à l’eau peut être effectué, suivi d’un séchage à l’air libre. Il est important de ne jamais utiliser de détergents, qui risqueraient d’altérer la surface.

 

——————

Sources :

Préserver les objets de son patrimoine, précis de conservation préventive, ouvrage collectif, SFIIIC,2001, Pierre Mardaga Editeur

– Institut canadien de conservation

– BNF – colloque de 2011 sur la conservation préventive

– Axa Art

Visuel

via l’Express, Reuters

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :